Tous nos produits sont fabriqués en France ! La livraison est toujours offerte chez Arsène !

Histoire & Fabrication

L'histoire des espadrilles ARSENE et comment sont conçus nos produits.

Les espadrilles Arsène, c’est un pari fou.

Arsène, c’est Audrey et Charlotte, deux amies d’enfance, venant de Mauléon-Licharre, petite ville nichée au cœur du Pays Basque, connue pour ses fêtes mais surtout pour ses légendaires ESPADRILLES.

Audrey et Charlotte se rencontrent en 6ème, à l’époque où l’on porte encore des sweats Poivre Blanc et mange de la colle Cléopâtre.

Les filles se suivent jusqu’en terminale à Mauléon : 45 élèves qui passent au total le bac (S, L, ES confondus), ça resserre les liens. Elles passent quelques mois ensemble sur les bancs de la fac, puis partent chacune à l’aventure de leur côté.

En 2012, Audrey « cotise » déjà depuis quelques années, Charlotte est rentrée depuis quelques mois dans le monde du travail. Toutes deux rêvent d’un projet, monter leur entreprise, être indépendantes.

Soudain vient l’idée : et si l’on montait notre marque d’espadrilles ? Cette phrase anodine va transformer leur vie. En quelques mois une première collection naît. Mais pas n’importe quelle collection : la leur, moderne, différente, intégrée dans leur époque. Fini les espadrilles bleues, blanches, ou rouges, simples, ultra vues. Audrey et Charlotte réalisent une première collection de six modèles : une pailletée (si vous aviez vu la tête de leur fabricant quand elles sont arrivées avec leurs premiers tissus, il y a 6 ans), une fleurie « liberty », une ethnique, une dentelle et surtout deux paires avec un nouveau design : le tennis à lacets.

Octobre 2013, la page Facebook est lancée puis Instagram, les espadrilles sont vues, partagées, aimées, puis achetées : Arsène est né. Cela fait 6 ans que cela dure.

A l'été 2019, Charlotte quitte Arsène pour une nouvelle aventure professionnelle. Jamais bien loin de la marque qu'elle a crée, elle continue de veiller au savoir faire français et aux produits originaux défendus par Arsène.

Arsène c’est le made in France.

Le made in Mauléon ou 64 (Pyrénées-Atlantiques) quand c’est réalisable.

Les espadrilles

Les filles naissent à l’époque où le marché de l’espadrille française s’effondre, percuté par la concurrence asiatique, elles voient petit à petit fermer les ateliers de production de Mauléon, d’une vingtaine ils passent à six. Ne pas laisser ce savoir-faire s’étioler, continuer à produire à Mauléon est leur objectif. Arsène travaille depuis avec deux ateliers familiaux de leur ville d’enfance.

Les chaussettes

Depuis la famille Arsène s’est agrandie. En hiver 2014-15, les filles se lancent dans la chaussette. Toujours made in France, bien sûr. Elles se réapproprient les mêmes codes : féminines, pailletées, originales. Elles sont confectionnées dans un petit village du Limousin, par une entreprise familiale depuis 1938.

Les bonnets

Ensuite viennent les bonnets, les filles « s’exilent » en Haute-Loire, où elles rencontrent une famille qui les produit depuis six générations.

Les bérets

Dernier né chez Arsène : les bérets, pas besoin d’aller bien loin, les ateliers historiques de fabrication du béret se situent à Oloron-Sainte-Marie, à 30 minutes de Mauléon. Les filles redécouvrent ce produit, sa fabrication, son travail de qualité : deux jours de confection sur chaque béret. C’est le coup de cœur, naissent alors les bérets Léon Rouge et Léon Noir.