Les dessous des espadrilles Arsène c’est ici.

Les backstages des espadrilles Arsène, frontside backside, goofy ou regular, up and down.

La traditionnelle collaboration.

Voici comme chaque année notre traditionnelle collaboration de l’été ! Cette saison, c’est avec la marque 64 que nous nous sommes associées pour créer avec eux deux modèles d’espadrilles. De la paillette, des pois, du tropical, bref, tout ce que nos clientes adooooorent depuis 6 ou 7 ans maintenant. On peut pas plus.

Sur la vidéo ci dessus, c’est cadeau, vous verrez les étapes de la fabrication de nos espadrilles dans notre atelier à Mauléon. Je réalise en fait que c’est la première fois que vous pourrez voir, d’une manière plus parlante que des photos, le travail réalisé par les couturières pour fabriquer une espadrille. J’espère que la personne qui nous a écrit un jour : « qu’est ce qui me prouve que vos espadrilles sont fabriquées à Mauléon », tombera sur cette vidéo.

Sinon, sur les dossiers en cours, nous rencontrons notre nouvelle usine de bonnet mardi. Les proto sont dans notre tête mais loin d’être fait, nos chaussettes un petit mieux mais pas loin de zéro non plus… bref, je pense que depuis le début d’Arsène nous n’avons jamais été aussi en retard sur notre collection d’hiver. Par contre, le nouveau produit qui va arriver, le produit trop doudoux que vous aller adorer porter cet hiver, lui, est prêt et bien prêt.

Pour finir, Charlotte est en vacances, et comme d’habitude quand elle est en vacances, je range. Là par exemple je viens d’aligner toutes nos paires d’espadrilles chez Pepiteko. Et maintenant que j’ai fini, j’ai envie de faire des espadrilles en daim. Tout va bien.

Je vous embrasse. Haspé.

1er trimestre en l’air.

Coucou les amoureux de la corde !

Nous re voilà sur le blog après avoir passé les trois premiers mois de l’année en l’air comme on dit quand on est dans un avion.

Nos nouvelles espadrilles sont arrivées tout d’abord ! Avec les beaux mois de février et de mars, les ventes étaient au rendez vous, un beau lancement comme on les aime donc. Nous sommes en train de préparer un tout nouveau site internet, complètement différent, qui aurait du arriver en même temps que la nouvelle collection mais bien évidemment rien ne se passe jamais comme prévu chez Arsène ! La mise en place du nouveau site prend du temps mais on l’espère il arrivera d’ici la fin du mois. (Cette phrase est destinée à notre développeur web). D’ici peu arrivera aussi notre belle collaboration de l’été avec la marque 64 ! Deux jolies paires d’espadrilles que vous découvrirez très bientôt sur notre site internet et chez Pepiteko à Bayonne. Vous ne pourrez pas les louper !

Du changement et de la nouveauté c’est ce que nous essayons d’apporter pour 2019 ! Nous avons donc développé des nouveaux produits qui arriveront en octobre je pense, et comme indice, je dirai que vos pieds seront bien au chaud tout l’hiver…. suspens. Nous avons déjà reçu nos prototypes, nous les avons montré autour de nous et nous avons convaincu même les plus septiques ! Vous adorerez vous aussi, c’est sur !

Et pour conclure, nous re localisons la fabrication de nos bonnets pour cet hiver dans le 64 ! Nous avons complètement re pensé notre collection de bonnet, nous avons du faire des choix et nous avons souhaité laisser la place aux nouveau produits d’hiver qui arriveront. On ne pouvait pas tout faire, tout produire, il a fallu faire des choix dans nos dépenses, nous avons donc changé d’atelier de fabrication qui est non seulement dans les Pyrénées Atlantiques mais qui en plus était plus compétitif.

Donc vous voyez ça bouillonne toujours chez Arsène ! Pas le temps de s’ennuyer !  Passez un bon week end !

Je vous embrasse. Haspé.

Les changements de janvier.

J’espère que vous avez bien aimé mon article sur les résolutions de 2019 car je vais en remettre une petite couche aujourd’hui. C’était pas trop prévu au programme, puis au détour de deux conférences à la CCI de Bayonne, nous avons vite compris avec Charlotte qu’il nous faudrait adopter un nouveau (léger mais vraiment léger) changement chez Arsène.

Nous voilà partis un mardi matin, innocemment, tranquillou bilou à la cool, on avait envie de rire encore à ce moment là c’était une super époque, assister à une conférence à la CCI sur l’animation commerciale des sites marchands. Alors déjà le thème « animation commerciale » je crois qu’on y avait jamais pensé, honnêtement je sais même pas si je l’avais même déjà prononcé. Nous y allons donc gaiement, écouter les conseils stratégiques pour augmenter un panier d’achat, analyser un taux de conversion, étudier le tunnel de paiement de notre site, déchiffrer Google analytics, ah tiens Google analytics c’est rigolo j’y ai pas été depuis deux ans….. Oh notre taux de conversion, ah bé oui ça serait bien qu’on connaisse notre taux de conversion ! Voilà en gros le topo. La seule chose qu’on sait en fin de compte c’est qu’on a un site marchand, on a des commandes et on sait aussi qu’il y a des visites. Et en fait pendant 6 ans on a pas été cherché plus loin. Le chiffre d’affaires de notre site avait augmenté années après années, stagnait depuis deux ans, mais bon on trouvait ça sympa quand même. Tant que le site était joli et qu’il nous plaisait, c’était le principal.

Cette conférence nous a donc mis un bon coup de pied au derrière. Faire deux, trois promos durant l’année ça ne fait pas tout. Un peu comme quand on a réalisé six ans après que ça serait bien qu’on face une newsletter, on vient de comprendre que notre site devait être animé comme une boutique physique. Notre site a donc été analysé, on nous a donné pleins de conseils que nous devons maintenant mettre en place : rassurer le client de la page d’accueil à la page de paiement, mettre plus en avant notre histoire, la fabrication Made In France de tous nos produits, et j’en passe. Et c’est là que nous n’avions pas trop prévu ça pour 2019, une refonte quasi complète du site internet c’était pas prévu au budget. Nous voilà donc en pleine réflexion, est ce qu’on se décide à investir dans notre site en espérant passer un cap et ainsi augmenter notre chiffre d’affaires ? est ce qu’on se décide à dédier un petit budget à la publicité Instagram et Facebook ? Evidemment que nous devrions le faire me direz vous, ça ne pourra qu’augmenter nos ventes ! Je l’espère vivement, parce que c’est un sacré budget pour nous quand même, et le retour sur investissement n’est bien sur pas garanti par notre dévelopeur web !

Nous voilà donc à prendre des rendez vous un peu partout, à étudier les devis, à regarder une nouvelle maquette pour un tout nouveau site internet, je crois qu’en fin de compte on va le faire, en 2019 il faut qu’on passe un cap ! Je vous tiens au courant très vite ici, car cette année, notre nouveau site internet ne sera pas la seule nouveauté….

Je vous embrasse. Haspé.

Le vendredi après midi.

En général chez Arsène, le vendredi après midi on ne travaille pas, sauf quand on travaille. En gros, si c’est notre jour chez Pepiteko on travaille, si on a des rdv on travaille, si on a oublié des choses à faire dans la semaine on travaille, et si on a rien à faire on travaille pas. Et quand on travaille pas donc le vendredi après midi, soit c’est squash, soit c’est un bon bol d’air dans les petites montagnes basques. Depuis Bayonne, c’est plutôt facile de partir une après midi pour voir l’océan d’un côté et les Pyrénées de l’autre, juste en tournant la tête. J’ai donc eu envie de vous faire mon petit Top 5 des randos que j’aime faire le vendredi aprèm !

N°5 – Tardets – La Madeleine (randonnée en terre souletine si vous osez)

Petite randonnée parfaite à faire sous le soleil souletin ! Indispensable quand tu rentres le week end chez Mami. Départ depuis l’église de Tardets, arrivée à la chapelle de la Madeleine, panorama sur la chaîne pyrénéenne.

N°4 – Le Mondarrain

C’est court, c’est simple, c’est tout droit, ça monte un peu mais ça va, et en haut on a l’impression d’être tout seul et loin de tout alors qu’on vient de quitter Bayonne moins d’une heure avant. Départ d’Itxassou.

N°3 – Les crêtes d’Iparla

Impressionnantes crêtes avec une vue plongeante sur le vide. En haut, vue à 360 degrès, de l’océan au pic du midi d’ossau, à faire avec les couleurs automnales. On s’en lasse pas. Départ depuis le centre de Bidarray.

N°2 – Irubelakaskoa par le cirque des Asphodèles

Coup de coeur absolu pour cette randonnée qui nous mène sur un pic en plein coeur des montagnes basques. Encerclé par tout ce qu’il y a à grimper au Pays Basque, du vert du vert et du vert à perte de vue. Départ depuis Bidarray, au dessus de la ferme Bassassagar.

N°1 – Pic d’Orhy

Le Mont Blanc souletin ! Il domine le Pays Basque et annonce les Pyrénées. La vue est superbe depuis ses 2 000 mètres et des poussières. Départ depuis Larrau si t’es impatient, depuis Iraty si tu veux voir si t’es en forme.

J’aurais pu en mettre plein d’autres tellement toutes les montagnes font du bien ! Vous trouverez d’autres idées rando sur le Pays Basque ici (saurez vous d’ailleurs trouver nos espadrilles sur ce site ?). Je vous mets une photo depuis Irubelaskaskoa.

Je vous embrasse. Haspé.

Résolutions 2019.

J’ai décidé de prendre quelques résolutions majeures et bénéfiques pour mon entreprise en 2019. Peut-être que d’autres gérants de petites entreprises, de commerçants ou détenteurs d’e-commerce s’y retrouveront aussi, en tout cas sachez que cette liste est tout à fait sérieuse :

  • diminuer les goûters de n’importe quelle heure avec Camille chez Pepiteko
  • garder quand même le goûter « gaufres au chocolat » de chez Sua Bonta, toléré n’importe quand
  • maintenir l’eshop à jour régulièrement avec les articles de presse etc….
  • écrire tous les vendredis ici
  • tenir un stock juste sur tous nos produits (je souris en écrivant cette phrase)
  • expédier toutes les commandes passées avant 15h et ne pas attendre le lendemain….
  • ne pas passer les commandes internet à « en cours de livraison » alors qu’on a même pas touché à la commande (vendredi confession, oui je sais c’est moche)
  • ne plus avoir envie de tuer les gens en août, qui rentrent dans la boutique sans dire bonjour et qui demande « il est où le syndicat d’initiative ? » ( tout ça alors qu’on est plus dans les années 80)
  • se forcer à tenir la résolution précédente et toucher du doigt l’impossible
  • écouter sa comptable et lui fournir les documents à temps et ainsi éviter des cris
  • arrêter de dire à Charlotte : « tu vois quand tu veux »
  • respecter le fait que l’émission préférée de Charlotte soit « Le Meilleur pâtissier », « non mais c’est de l’art Haspé » pour reprendre ses mots

Mais là je m’éloigne du sujet…. Allez, on se voit en 2019.

Je vous embrasse. Haspé.

 

C’est Noel.

Bonnes fêtes de fin d’année les petits loulous ! Nous on fait une pause sur les réseaux sociaux pour être à 200% avec nos clients dans la dernière ligne droite de la folie de Noel ! Qu’on en finisse.

On se retrouve quand même semaine prochaine pour les résolutions 2019, une petite liste non exhaustive hein, j’ai besoin de parler.

Je vous embrasse. Haspé.

Série : nos fabricants 2/4

Dans la série nos fabricants ont du talent, je vous parle aujourd’hui de nos petits bonnets fabriqués par les ateliers Peyrache, à Saint Didier en velay.

Après les chaussettes, nous continuons dans les entreprises familiales avec 100 ans d’histoire pour celle ci. Une histoire portée par une tradition dans l’industrie du textile depuis maintenant 6 générations d’entrepreneurs. De 1871 à 1969, 5 générations se sont succédées, sans cesse marquées par l’innovation. Des innovations qui ont permis aux Ateliers Peyrache de se spécialiser dans le tissage, la confection de rubans et d’étiquettes de griffe. Dans les années 1990, la délocalisation était à la mode mais les Ateliers Peyrache décident de rester à Saint-Didier-en-Velay. Ils innovent et se développent avec l’arrivée d’un atelier de tricotage et de confection de bonnet. Fin 2015, l’Entreprise se retrouve en situation de liquidation judiciaire et est repris par Corinne qui avait à cœur de conserver ce savoir-faire local et ancestral. Depuis 2018, l’entreprise retrouve le chemin de la pleine croissance et de l’embauche et c’est vu notamment décerner le Trophée National de la PME Artisanale de l’année.

C’est donc là que nous fabriquons nos bonnets depuis 4 saisons maintenant. Comme pour les chaussettes, nous avons vraiment de la chance de travailler avec des gens aussi rigoureux et sérieux. Cela se ressent dans leurs produits qui sont vraiment au top niveau qualité. On peut avoir le moindre problème ou la moindre question et nous avons une réponse immédiate. Bref, vous l’aurez compris, on est contentes. Encore un atelier français avec qui s’est un plaisir de travailler.

Je vous embrasse. Haspé.

Série : nos fabricants 1/4

Charlotte m’a donné l’idée de vous parler de nos fabricants, il était quand même temps. On revendique nos produits fabriqués en France mais on ne vous parle jamais des fournisseurs avec qui nous travaillons. Et pourtant leurs histoires sont aussi chargées que celle des espadrilles de Mauléon. Je vous propose donc une série d’articles sur eux, au fur et à mesure des vendredis. Commençons aujourd’hui par notre fabricant de chaussettes, grâce à qui j’ai toujours les pieds qui brillent.

L’entreprise Broussaud, basée dans le Limousin, est une entreprise familiale dans le sens strict du terme. C’est la 3ème génération de Broussaud qui tricote actuellement des jolies chaussettes dans leur atelier. J’imagine que celui-ci a bien dû évoluer depuis la première manufacture lancée en 1938 par Adrienne et Henry, qui embauchait à l’époque 200 personnes. C’était la belle époque mon petit ! On s’habillait au coin de la rue avec des produits fabriqués dans l’usine d’à côté pour 10 francs. Ils auraient pu nous raconter ça Adrienne et Henry ! Leurs enfants prennent le relais et modernisent l’entreprise. Cette modernisation continue encore en 2006 avec l’arrivée de la 3ème génération. Et la tradition perdure.

La qualité et un savoir-faire reconnu par les labels Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) et Origine France Garantie (OFG) font des chaussettes Broussaud un acteur plus que légitime dans l’univers du Made in France. Un acteur reconnu et qui compte aussi aujourd’hui, car pour travailler avec eux, il faut vite se glisser dans la file d’attente pour espérer avoir une collection qui arrivera à temps. Mais quel bonheur de porter ces chaussettes de cette qualité, et surtout de travailler avec une entreprise qui connait son métier par coeur.

Nous pensons actuellement à notre 5ème collection de chaussettes avec eux. Je porte encore des chaussettes de la 1ère collec et qui n’ont absolument pas bougé. C’est pas beau ça ?

Je vous embrasse. Haspé.

Le pull de noel.

Je suis en train de chercher un petit pull de Noel pour faire sensation derrière la caisse chez Pepiteko, et pour garder l’esprit de Noel durant les 36 repas de fin d’année, vous en pensez quoi ? Voilà donc le top pull de Noel. Va falloir faire un choix.

N°5 – Le pull plutôt pour ma soeur et mon beauf

N°4 – Le pull pour le fan de basket, let’s go Knicks

N°3 – Pour ton mec qui aime plus Batman que toi

N°2 – Le basique

N°1 – Mon prèf

J’ai toujours pas choisi.

Je vous embrasse. Haspé.

Le Black Friday, qu’est ce que c’est ?

Vous êtes peut être comme les gens à qui on dit « on prépare le Black Friday là » et qui nous répondent « ah oui. C’est quoi déjà ? ».

Le Black Friday a toujours lieu le 4ème vendredi de novembre, le lendemain de Thanksgiving aux Etats-Unis. Car bien sur, cela nous vient from America. Ce vendredi là, les américains courent tous vers les grands malls pour profiter d’énormes réductions sur à peu près tout, produits high tech, vêtements, peanut butter, bonbons reese’s (mes préférés)… Evidemment il y a des incidents, sinon c’est pas démesuré et c’est pas l’Amérique. La tradition américaine passe les frontières et arrive chez nous, et se développe de plus en plus années après années. Depuis le mois d’octobre nous recevons des mails de notre module de paiement, de nos transporteurs, de nos partenaires  avec qui nous travaillons sur notre site, tous parlent du Black Friday : « soyez prêt pour le Black Friday », « votre site est il prêt pour le Black Friday ? », « mettez toutes les chances de votre côté pour le Black Friday ». Nous mais on parle presque plus que Noel !!!

Nous voilà donc à nous demander s’il fallait participer à cet évènement, à ce pic de consommation impulsif avec des clients potentiels guidés par des Black Friday écrit partout sur leurs ordinateurs et téléphones, ou leur proposer une journée de réducs un mois avant Noel. Nous avons préféré choisir le deuxième argument, pour se donner bonne conscience….. on va essayer d’oublier aujourd’hui tous les clics sur tous les boutons « commander » de tous les sites internets marchands. On va essayer de ne pas penser au chiffre d’affaires d’Amazon grâce à cette journée. On va essayer de se dire que nos clients seront contents de faire leur cadeau de Noel Made In France avec une petite réduc, sur un site marchand d’une petite marque française, qui fabrique ses produits en France.

Des espadrilles, des bonnets, des chaussettes, des bérets fabriqués en France au pied du sapin c’est un noel engagé et raisonné non ? Achetés pendant le Black Friday…. bon bé du coup, perso, je n’achèterai rien aujourd’hui, oui mais je viens d’envoyer une newsletter à tous mes clients pour les informer du Black Friday sur notre site internet. Je suis bipolaire.

Je vous embrasse. Haspé.

Source photo : katoni